Yehia, un mentoré du 4PF

L’Association nationale des organismes de réglementation de la pharmacie (ANORP) est présentement à la recherche de pharmaciens expérimentés qui souhaitent devenir mentors dans le cadre du Programme pilote de préparation à la formation pratique (4PF).

Le 4PF est un projet pilote national dont l’objectif est de rendre accessibles des outils, des ressources et un programme de mentorat aux diplômés en pharmacie formés à l’étranger souhaitant obtenir un permis d’exercice de la profession de pharmacien au Canada. Le volet mentorat permet de jumeler des diplômés en pharmacie formés à l’étranger à des pharmaciens canadiens expérimentés, ce qui leur offre une occasion d’apprentissage pratique unique dans les pharmacies canadiennes ainsi que des connaissances culturelles et des compétences en communication pertinentes avant de commencer leur formation officielle et de passer les examens. Aujourd’hui nous présentons Yehia, un mentoré du 4PF.

Originaire d’Égypte, Yehia a été attiré au Canada par les normes élevées de soins qu’on y retrouve. Il a commencé le programme de mentorat alors qu’il travaillait à temps partiel comme assistant en pharmacie au Canada et s’est inscrit au programme pour les diplômés en pharmacie formés à l’étranger offert à l’Université de Toronto. En plus de l’expérience canadienne qu’il acquérait, il voyait le mentorat comme une occasion de se préparer à l’examen du Bureau des examinateurs en pharmacie du Canada et d’apprendre les normes qui lui permettront d’exceller dans son rôle de pharmacien au Canada.

Pendant son mentorat, Yehia a pris des ordonnances, rempli des ordonnances et a pu compléter un appel à domicile avec son mentor pour donner un vaccin contre la grippe à un patient. Il se souvient que son mentor lui a souvent dit que « rien ne vaut l’expérience et qu’en tant qu’étudiant en pharmacie, tu dois toujours pratiquer, pratiquer, pratiquer ». Il a apprécié d’avoir l’occasion d’apprendre à conseiller les patients, car c’était un aspect de sa formation qui manquait dans son pays d’origine. Yehia est d’avis que l’une des choses les plus précieuses que ce mentorat lui a enseignées était « la façon dont l’éthique est appliquée dans un contexte canadien, comme la justice, le fait de traiter tout le monde de façon égale et de s’assurer que tous les patients reçoivent les soins optimaux qu’ils méritent afin qu’ils puissent obtenir de meilleurs soins de santé ».

Apprenez-en davantage sur le programme 4PF et sur la façon de devenir mentor.

Retour haut de page