L’anglais et le français sont les deux langues officielles du Canada. Dans la plupart des provinces et territoires, l’anglais est la langue d’usage. Le français est surtout parlé au Québec, de même que dans certaines parties de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick (seule province officiellement bilingue au Canada) et dans les communautés francophones du Canada.

La barrière linguistique constitue l’un des plus grands défis que doivent surmonter les diplômés en pharmacie formés à l’étranger en arrivant au Canada.  Les pharmaciens doivent compter sur leur habileté à communiquer de manière efficace avec leurs patients, le personnel et d’autres professionnels de la santé. L’une des principales fonctions des pharmaciens consiste à conseiller leurs patients et les membres de leurs familles.  Ils doivent être capables de bien communiquer pour les conseiller et répondre à leurs questions sur des médicaments ou problèmes de santé.

Les pharmaciens s’acquittent de nombreuses tâches en communiquant verbalement, en lisant ou en écrivant. Ils doivent souvent consulter de l’information sur des médicaments, remplir des formulaires et correspondre avec des professionnels de la santé, des gestionnaires de pharmacie et des fournisseurs.  

Tous les organismes provinciaux de réglementation de la pharmacie exigent des diplômés en pharmacie formés à l’étranger qu’ils répondent aux exigences en matière d’aptitudes linguistiques. Les candidats peuvent remplir ces exigences en se soumettant à un test de compétences linguistiques et obtenant la note minimale de passage en lecture, en expression écrite, en expression orale et en compréhension orale ou bien en soumettant les documents nécessaires pour la politique en matière d’évidence non objective de compétences linguistiques spécifique à l’organisme provincial de réglementation de la pharmacie. Il est à noter que ce n’est que certains organismes de réglementation de la pharmacie qui ont une politique en matière d’évidence non objective de compétences linguistiques.

Les tests de compétences linguistiques permettent de vérifier si les candidats possèdent une connaissance de base de l’anglais ou du français. Mais, en réalité, les pharmaciens doivent posséder un niveau de connaissance de la langue beaucoup plus élevé car leur travail comprend de nombreux aspects techniques liés à la formation en pharmacie et en sciences de la santé.

On recommande fortement aux candidats ne possédant pas un niveau de compétence avancé en anglais ou en français de commencer à suivre un programme de formation linguistique dès que possible. Ils auront ainsi beaucoup plus de chances d’obtenir un permis d’exercice.

Critères de compétence linguistique

Chaque province ou territoire fixe le niveau de compétence linguistique à posséder pour obtenir un permis d’exercice.

Exigences relatives à la maîtrise de l’anglais

L’Association nationale des organismes de réglementation de la pharmacie (ANORP) a établi des critères de base servant à évaluer les aptitudes du candidat formé à l’étranger pour ce qui est de l’expression orale, la lecture, l’expression écrite et la compréhension.

Pour de nombreux professionnels de la santé formés à l’étranger, les problèmes de communication semblent constituer le plus grand obstacle à l’adaptation au marché du travail canadien. 

Il est important de comprendre que la satisfaction aux critères de l’un des tests de compétence linguistique n’atteste que d’un niveau de compétence linguistique de base. Les professionnels de la santé doivent posséder des aptitudes à la communication avancées pour exercer avec plus de confiance et prodiguer des soins sûrs et efficaces.

La communication consiste aussi à échanger, selon des règles culturelles, des normes et des traditions, des messages au moyen de signes non verbaux, comme des regards, des gestes et des expressions faciales. Dans certaines régions particulières du Canada, on utilise souvent des expressions argotiques et des signes non verbaux propres à la culture des habitants de ces régions.

Exigences relatives aux tests

Tous les organismes provinciaux de réglementation de la pharmacie exigent des diplômés en pharmacie formés à l’étranger qu’ils répondent aux exigences en matière d’aptitudes linguistiques. Les candidats peuvent remplir ces exigences en se soumettant à un test de compétences linguistiques et obtenant la note minimale de passage en lecture, en expression écrite, en expression orale et en compréhension orale ou bien en soumettant les documents nécessaires pour la politique en matière d’évidence non objective de compétences linguistiques spécifique à l’organisme provincial de réglementation de la pharmacie. Il est à noter que ce n’est que certains organismes de réglementation de la pharmacie qui ont une politique en matière d’évidence non objective de compétences linguistiques. Les tests de compétences linguistiques permettent de vérifier si les candidats possèdent une connaissance de base de l’anglais ou du français. Mais, en réalité, les pharmaciens doivent posséder un niveau de connaissance de la langue beaucoup plus élevé car leur travail comprend de nombreux aspects techniques liés à la formation en pharmacie et en sciences de la santé.

Les candidats ayant suivi un programme d’études universitaires en pharmacie canadien ou américain agréé ne seront pas tenus de se soumettre aux tests d’aptitudes linguistiques en anglais, à moins qu’un élément déclencheur laisse supposer qu’un test de compétence linguistique est requis. C’est le cas notamment si : 

  • Un pharmacien superviseur a noté que le candidat éprouve des difficultés linguistiques durant la période de formation
  • Un patient, un client ou un professionnel de la santé a formulé une plainte relativement à la compétence linguistique du candidat

Test d’aptitude en anglais

Les candidats titulaires d’un diplôme en pharmacie décerné par un établissement d’enseignement situé à l’extérieur du Canada ou des États-Unis doivent attester de leur réussite à un test de compétence en anglais.

Les résultats de ce test doivent être envoyés directement à l’ANORP au 130, rue Albert, bureau  1800, Ottawa (Ontario) K1P 5G4, à l’attention du : Gestionnaire du Portail, ou être accessibles en ligne dans un portail sécurisé spécial configuré par l’examinateur. Une fois reçus et vérifiés, les résultats sont conservés dans le dossier sécurisé du candidat pour que l’organisme de réglementation de la pharmacie duquel celui-ci relève puisse les consulter.

Les candidats ayant pris le test de compétences linguistiques de l’International English Language Testing System (IELTS) peuvent accéder à leurs résultats en ligne par portail sécurisé. Il n’est donc pas nécessaire de les transmettre par la poste au Portail pour pharmaciens Canada.

Les candidats qui ont réussi le Test of English as a Foreign Language Internet-based Test (TOEFL iBT) peuvent soumettre une copie numérisée de leurs résultats à [email protected]. Ils doivent également s’assurer que l’Association nationale des organismes de réglementation de la pharmacie est l’établissement de destination (code de l’établissement : 7603). Ceci permettra au Portail des pharmaciens Canada de confirmer les résultats des tests linguistiques.

Le tableau ci-dessous indique les résultats que le candidat doit obtenir à plusieurs tests de compétence en anglais approuvés par l’ANORP. Les résultats des tests ne sont valides que pendant une période de deux ans.

Exigences en matière d’aptitudes linguistiques pour l’obtention du permis d’exercice à titre de pharmacien au Canada  

Test d’aptitude en français

Exigences en matière de compétences linguistiques en français au Manitoba, au Nouveau-Brunswick et en Ontario

Le Manitoba, le Nouveau-Brunswick et l’Ontario comptent un grand nombre de citoyens et de collectivités francophones, de sorte que la maîtrise de l’anglais ou du français est acceptable dans ces provinces.

Une note minimale de 5 est requise dans chacune des quatre catégories du TESTcan que doivent passer les étudiants et stagiaires au Canada.

Pour plus de précisions au sujet des exigences relatives à la maîtrise du français dans chacune de ces provinces, les candidats sont priés de consulter directement les autorités responsables de la délivrance de permis :

Exigences en matière de compétences linguistiques en français au Québec

Les candidats qui souhaitent exercer au Québec doivent savoir que la maîtrise du français est requise pour y exercer. Pour prouver leur maîtrise du français, les candidats doivent répondre à l’un des critères suivants :

  • Avoir suivi un programme d’études secondaires ou postsecondaires à temps plein, en français, pendant au moins trois ans;
  • Avoir réussi les examens de la 4e ou de la 5e année secondaire en français langue première;
  • Être titulaires d’un certificat d’études secondaires suivies au Québec, à partir de l’année scolaire 1985-1986; ou
  • Être titulaires d’une attestation de l’Office québécois de la langue française ou d’une attestation réputée équivalente par le gouvernement.

Les candidats qui ne répondent pas à ces exigences doivent réussir un examen de français de l’Office québécois de la langue française. L’examen comporte quatre catégories : compréhension orale, expression orale, expression écrite et compréhension d’un texte. S’ils réussissent dans ces quatre catégories, l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ) peut leur accorder un permis à condition qu’ils aient satisfait à toutes les autres exigences pour obtenir un permis d’exercice de la pharmacie. Ils peuvent également obtenir un permis provisoire s’ils se sont inscrits à l’examen mais qu’ils ne l’ont pas encore passé. De plus, si les candidats ne réussissent pas l’examen, l’OPQ leur accordera un permis provisoire valide pour une durée de 12 mois. Ce permis provisoire peut être renouvelé sous certaines conditions.

Retour haut de page